Les grandes leçons des éliminatoires de la CAN

La course à la qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations de l'année prochaine a continué ce weekend. Voici cinq thèmes à retenir.

L’amour du football ça peut tuer
Malheureusement, ce fut un weekend sombre à Madagascar. Un mouvement de foule a éclaté au Stade Municipal de Mahamasina à Antananarivo. L'incident a fait au moins un mort et des dizaines de blessés avant le match entre Madagascar et le Sénégal, qui s'est terminé par un nul 2-2. Cela a également mis en évidence la nécessité d'un meilleur contrôle des foules sur le continent et dans le jeu en général.

L’Égypte a besoin de Salah
Depuis quelques mois, Mohamed Salah a des problèmes avec la Fédération égyptienne de football. Ce conflit aurait eu un impact sur les performances du Pharaon lors de sa campagne de Coupe du Monde en Russie. On entend dire dans certains coins que Salah envisage de se retirer de l'équipe nationale en conséquence.

L'attaquant de Liverpool continue cependant à jouer pour l'équipe et s'est montré très actif quand ils ont battu le Niger 6-0 lors du weekend. Il a raté deux penaltys, mais il a quand même marqué deux buts pour prouver à nouveau son allégeance.

Le rachat des anciens champions
La victoire de l'Egypte est d'autant plus importante car les Pharaons avaient perdu leur premier match dans le Groupe J, face à la Tunisie en juin l’année dernière. Il fallait gagner pour éviter de perdre du terrain dans le groupe, car seule l'équipe qui termine en tête est assurée d'une place au tour suivant. Cette situation n'est cependant pas propre à eux. Le Nigeria, la Zambie et la Côte d'Ivoire sont également de récents champions qui se sont retrouvés à la traîne dans leurs groupes.

La Zambie n'a pas fait grand-chose pour se racheter, et leur match nul (1-1) contre la Namibie les place à la troisième place du Groupe K. Le Nigeria et les Eléphants, en revanche, se sont imposés 0-3 contre les Seychelles et 1-2 contre le Rwanda, respectivement.

Groupe F, le nouveau groupe de la mort
Après deux tours de matchs, le Groupe F s’avère être le groupe le plus serré. L'Ethiopie a battu la Sierra Leone 1-0 hier et une équipe kenyane réduite à 10 joueurs a surpris le Ghana sur le même score la veille. Ces résultats signifient maintenant que toutes les équipes du groupe ont trois points après avoir gagné un match chacune.

Le Ghana affrontera la Sierra Leone pendant la pause internationale du mois prochain, et le Kenya fera face à l'Ethiopie.

Wanyama aux abonnés absents
Victor Wanyama est l'une des nombreuses stars kenyanes qui ont visiblement refusé de se présenter à leur poste malgré l'appel de Sébastien Migné. L’absence de Wanyama n’a pas plu au sélectionneur français, mais même sans lui, les Harambee Stars ont réussi à s'imposer face à l'une des meilleures équipes du continent. Si Wanyama finit par se brouiller avec l’entraîneur, le résultat de samedi aura donné l'avantage à Migné.